Danse la vie

25 février 2016

Saint Roméo

Aujourd'hui c'est la saint Roméo....Je serais sa Violette.....

Il hésite à neiger et ça lui ferait plaisir qu'on fête comme ça son anniversaire....Alors il sortirait de sa cabane guerrière, l'ours qui n'aime pas le trop chaud et brave les tempêtes et les nuages de brouillard pour ramper dans les chemins blancs respirant l'air comme une nourriture certaine...Oh, c'est juste ce que j'imagine....!

Je n'écris donc guère mais j'imprime par l'image sur le petit Sam blanc qui trahit mes infidélités, je les ai regardées....Passé Noël inévitable et pourtant si mal inscrit dans une vie qui lutte contre ses tristesses en redoublant de lumières qui veulent s'allumer......Passé ses préparatifs et ses mises au placard, j'ai couru les routes surtout sans neige et répéter mille fois impeccable avec le dragon dans le ventre et trouvé une épaule assez haute pour moi et qui en valait la peine et les mots des autres ont desservi les miens....Je danse sur Tom Waits et l'avenir se remplit de 17...

Quelque part s'est glissé un éclair sans barrière . C'est peut-être pour ça que le corps a laché et que la peau  craquelée a cherché à cacher les questions qui se posent....Suis je mère, suis je femme? C'est la saint Roméo, je serais sa Violette.

20160118_065332[1]

20151208_181142[1]

20151216_090000[1]

20160126_140142[1]

Posté par Violetteb à 07:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]


01 novembre 2015

les mots les mois bout à bout

Cent un jours de silence.........."t'écris où?" ça disait dans la radio....Moi j'écris dans ma tête....il manque le mouvement de la main.....La pensée en mouvement ne se met pas toujours en mouvement..........C'est pas parce que Luce chante avec moi....-moi avec elle - "je veux danser la polka" qu'entre deux pas elle écrit tout ce qui lui passe à l'esprit, la pensée...J'étais moi entière en mouvement.......Saint Christol de Rodière....Nyoms en Baronnerie.......Saint Jeoire Prieuré.......Passy.........Par ici et par là.....Jusqu'au lac béni ma main dans la sienne......Tellement aimé.....

Les garçons se levent tôt et parfois pour les concerts aux quatre coins se couchent tard; la lumière dans la cuisine veille les départs et les retours, hâche les nuits, menace les quiètudes..

Les filles cousent, origamisent et cuisinent, lisent et chantent.....Les jours se terminent avec ou sans elles.....

Un été démarré avant l'été....découvrir tout ce que je n'ai pas encore découvert, tout ce qu'il reste à découvrir....La cousinade et les retrouvailles, les îles et les retrouvailles, le film et les retrouvailles, les fêtes de juin et les retrouvailles..
Mes enfants en guirlande qui dansent leur vie , ribambelles de saisons et d'hésitations...
Ce père qui silencieusement , lentement, douloureusement descend à contre espérance.

L' homme poisson  qui n'aime pas l'eau, pas les mois trop chauds......

Lire, mettre en ordre, courir, arroser les fleurs pour qu'elles soient chaque jour plus belles et qu'entre elles serpentent les melons et les courges, guetter les fleurs de volubilis gage d'un amour qui nous sourit rempli de mots et de caresses à faire exploser le coeur.....

ça c'était l'été.............C'était un 4 août

C'est l'automne désormais et l'heure est même d'hiver........Cent quatre neuf jours sans raconter la vie.....La vie n'a plus rien à voir..........

20150618_153807[1]

20150624_143420[1]

20150702_024522[1]

20150704_124901[1]

20150712_132618[1]

20150802_002331_-_Copie[1]

20150919_125448[1]

20150919_162043[1]

Posté par Violetteb à 17:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]

12 mai 2015

S'il n'y a pas de lune.......

Ce n'était pas facile chaque matin, même si c'était parfois après trois matins, de décider ce que serait le jour à venir et là où il m 'emmènerait et vers qui.....Je vis ça entre la solitude plutôt extrême mais pas douloureuse et l'impression de conquête entrainée par le courage qu'il faut..

D'île en île, de maison en maison....parfois à reculons, mais toujours à tatons et après beaucoup d'hésitations.......

Je me suis assise sur une plage, la plage des nonnes......J'étais dans un état ordinaire prête à passer un moment extrordinaire de retrouvailles.....J'attendais........Je me suis baignée dans l'eau de l'estuaire.....Et après je l'ai retrouvé.....

Depuis une semaine, je brûlais des bougies à toutes les saintes Maries croisées en chantant Marie de la tendresse quand un enfant s'en va.....C'est pas les vraies paroles.....Ce sont les miennes, l'air les porte...Depuis une semaine, j'avais écumé des bassins, de cette brasse sur le dos que je ne vois personne nager de la sorte même de l'autre côté de la France..............Depuis une semaine je cherchais un point sur la carte et je traçais la route sans autoroute........Depuis une semaine, j'avais croisé Yann et les grands murs de son jardin d'où sortent les hirondelles, la ville de Surgère et la tour d'Hèlène de..qui a refusé l'amour de Ronsard.....J'avais retrouvé Ré qui n'a plus rien à voir ...........J'avais retrouvé le marais et les chemins de la roulotte et Jacques aussi......et là en haut de la plage des nonnes, j'ai retrouvé le Kirou et son goût de la vie pas comme tout le monde...Après il ya eu le soleil que je voyais se coucher dans ses lunettes et un long soir de marche et de bavardage.....et les baskets du petit dernier d'ici quand il avait trois ans.......Et le carrelet de livres ........

En quelques jours, j'ai vu des ciels et des ciels au dessus de la mer et loin au dessus de moi et des autres aussi....Il a fait enfin beau .....et j'ai chanté :  

"nous aurons des amours qui valent la peine .......nous aurons tout ce qui nous manque....et s'il n'y a pas de lune, nous en ferons une...."

DSCF6627

DSCF6630DSCF6643

 

DSCF6658

DSCF6659

Posté par Violetteb à 07:07 - Commentaires [2] - Permalien [#]

07 mai 2015

Mais qu'est ce que t'attend?

Qu'est ce que t'attend Violette???

Pâques s'en est allé, en silence et presque passé en silence. Je n'ai pas renoncé à ma promenade au lever du jour pour faire croire aux voisins qu'il y a des cloches en notre petit pays.........Pâques est passé sans carillonner plus que l'absence.....L'enfant mort et ceux silencieux .....J'ai mis Tristan en terre et ça n'a retourné que la terre.......J'ai peut-être posé une belle dose de chagrin comme s'il suffisait de poser la cendre pour que se rallume la force de passer pâques qui égraine la vie sans lui.....La souffrance elle n'est pas de silence , y'a pas toujours des mots, y'a pas toujours des pansements.....

Dans la maison de temps à autre, ça crie, ça mange, ça court......la preuve : quelque part des paires de baskets crottées ou pas, dehors ou dedans.....J'ai gratté la terre du jardin à deux mille cinq cent francs.......planté les dahlias et les glaieuls, les échalottes et les oignons, semer les radis......Dit "à bientôt" à mon amoureux de plein d'amours et bon anniversaire de nous un jour de Saint Fidèle et regarde "on est au temps du muguet"et puis voilà même si la lune s'est éloignée de l'étoile du berger, il suffira de regarder la lune le soir pour se dire qu'on ne s'est pas quitté,.....

Après, j'ai couru les routes et couru les gares et encore encore les routes......

Il y a eu la cousinade.........depuis Félix et Philomène, la grande famille de ma mère Majo, en passant par mon grand père charpentier :Gabriel ..Les retrouvailles pluvieuses avec un monde délaissé depuis au moins trente années.....Un retour à ma terre.....Les bras devenus si doux et si forts et son rire aussi du garçon de mes douze ans....

Y'a eu les rond-points du cousin, les mixmo avec la fée de la Médrie, la Gre manquée à la gare de Nantes, la maison des anges mon oeil, la plage du petit Viel et le gois traversé, les ricorées à la Forestrie, la compote au Pied de Mazière.....et les 17 fois 2 longueurs de bassin qu'il faut pour revenir au point de départ.....

Y'a eu les questions sans cesse : rester, partir, avancer, revenir...Mais où aller?

Et ma réponse qui n'est pas la bonne....J'attends d'oublier.....C'est pas ça la vie je sais.....

Puis y'a eu le halo arc en ciel autour du soleil.....Du jamais vu.....faut se rendre à certaines évidences....

DSCF6539

DSCF6545DSCF6553

DSCF6555

20150502_202746[1]

DSCF6577

DSCF6588

 

DSCF6586

DSCF6616

Posté par Violetteb à 21:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mars 2015

Enfants

Je me souviens, on n'avait mangé du poulet avec Véronique et Joëlle...Je n'avais pas faim......Il est allé les raccompagner, j'ai fait la vaisselle..Les draps bleus n'étaient pas secs, je n'arrivais pas à dormir...à 4h du mat on sonnait à la mat'..Ils m'ont collés dans une chambre, ont renvoyé le père, ont terminé leur nuit...à 14h elle était là.....

Je me souviens, on est passé par le marché acheter des quiches et des friands et on s'est installé chez Sandrine et Vincent....Toute l'après midi j'ai arpenté leur salon..Il n'est pas allé travailler...à 6h du soir, on est allé chercher la valise au travers de la Corrida des hautes bruyères...à 21h il était là......

Je me souviens, on a mangé avec Laurent dans le jardin de l'Haÿs...Ils ont joué de la musique et j'étais épuisée, je portais un boubou par dessus la taille.....En rentrant j'ai fait tourner le lave vaisselle, au matin j'ai appelé les parents, je leur ai confié les grands et le lundi a passé, vers 9h du soir on est parti, à minuit seulement ils m'ont prise en salle de travail et juste avant 3h du mat, elle était là..

Je me souviens, je voulais qu'il naisse chez nous.....On est parti le plus tard possible.....Depuis midi les grands étaient chez les grandparents......à 20h on quittait l'appartement, à 22h il était là...j'ai beaucoup appelé ma mère....

Je me souviens , je voulais aussi qu'il naisse à la maison...J'avais le droit de descendre et de remonter...Dominique gardait la marmaille avec la sienne de marmaille......On avait rendez vous à 8h, deux jours de retard......la sage femme s'appelait Claudine, elle voulait pas que je crie......à 14h il était là......

ça faisait un vrai big band.......et c'était vraiment bien.......On a beaucoup joué, on s'est bien amusé, on a été très heureux...

Les parents voient naitre leurs enfants et jamais ils ne devraient les regarder mourir......les parents  mettent les enfants au monde et à la vie et ne veulent pas savoir que la vie un jour s'en va.......

32514694_p

Photo 013

Posté par Violetteb à 05:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]


10 mars 2015

20 ans

DSCF6518

Il y a 20 ans....Je sais bien qu'à l'écrit j'ai déjà égrainé ces années passées....Ce n'est pas un compte à rebours....Les années ont passé et j'ai pris 20 ans dans la figure...J'avais 38 ans et des petits enfants et celui dans mon ventre, le même qui n'a connu qu'en transparence cette journée de neige et qui au regard de la photo s'est écrié "mais c'est quoi ce truc, ça date ça!" Et ce truc nous a déposé ici il ya 20 ans et il a dit "je suis au bout du voyage" et un jour il a brûlé..Sa vie s'est terminé ici.....Il y aura bientôt 20 ans;ça date de ton âge, c'était un autre temps, une autre vie, une vie pourtant nouvelle, une vie qu'a pris de l'âge, une vie qui te parait vieille ou vieillie ou périmée , un grand bout de nos vies. Une vie qui m'effrayait comme la solitude la nuit et comme le silence à entendre tant de bruits inhospitaliers. Une vie dans une bulle à hésiter d'être dedans ou à jamais dehors. Une vie qui a fait notre vie.. Dans cette vie là, j'ai repeint trois fois la cuisine mais à chaque fois j'ai réécrit sur les murs.....comme dans ma vie toute entière.....Parce que tout ça, ça n'est que 20 ans......

 

DSCF6509

Posté par Violetteb à 22:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 février 2015

Mercredi d'hiver

Mercredi d"hiver qui s'oppose au mercredi de l'été et même du printemps et du temps du muguet...Il reviendra....

La neige s'est enfin décidé à tomber pour de vrai.....Il a gelé après elle et les toits ont tenu bon......Mercredi d'hiver transe de neige....trans.....
Ils n'avaient pas décidé de le faire en héros....C'est juste moi qui dit "ça s'est fort!" associée à la performance pour le retour des guerriers....100 kms de chemins de neige et bien moins de route, comme un jeu de piste, la grille mal fermée, la porte au fond ouverte, le sac, les paires de basket, le pull aimé....Quelques pas pour moi en raquette, suffisait de pas se perdre pour quelques-uns entre dernier soleil et brume du soir......J'aurais eu l'air..Les héros avaient dit qu'ils attendraient, j'ai fait en sorte de les attendre .....

J'ai du parler de trop......Ils ont dormi malgré mes bavardages......Je les ai réveillés aux Black Keeys.....
C'était un mercredi d'aventure.......ses kms, sa neige, son secret.....mercredi d'hiver possible....

DSCF6514

DSCF6515

DSCF6516

DSCF6517

Posté par Violetteb à 14:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]

21 février 2015

Des années à glagla

On a passé quelques hivers à avoir froid...On s'habitue.....Mais on a froid...froid quand même. On se dit qu'avant c'était comme ça...qu'avant mon père disait qu'il cassait la glace pour se débarbouiller.....On se dit qu'on va bouger pour oublier l'engourdissement du matin  puis faire du feu dans la cuisine au moins..... On se dit qu'on va même bouger de là , s'éloigner du froid, partir ailleurs ....sortir dehors où il fait moins froid que dedans....

Un jour on se demandera comment on a fait......mais on l'a fait......

Il y avait des années qu'on avait oublié le ronron des radiateurs et leurs glouglous de chaleur.....

La neige est arrivée......On aurait bien pu encore et encore glaglater mais le Guy est passé, a posé la Charliefrohling....on a tous pleuré, lui plus parce que c'était un véritable habitué et ce même matin il était arrivé au café croissant en parlant de sa peur du lendemain...A midi, le lendemain était là......La chialade, j'ai lu.....La chialade d'un monde préoccupé du froid de son derrière.....tandis que....

On n'a plus froid pourvu qu'on reste là, à attendre le bois, le couper, le brûler.....j'ai manqué la plus jolie des cuisinières à petites fleurs dont j'ai rêvée et dont je rêverais encore longtemps.....La vie, la notre a continué comme si.......Il fait chaud..
Mais à tout jamais, il y a des froids qui ne se réchauffent pas.....

DSCF6500

DSCF6503

DSCF6508

Posté par Violetteb à 10:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

La cheminée du Père Noël

Quelques jours avant, la cheminée a percé le toit, c'était Noël...............Juste pour ce jour là .......Le père Noêl avait de quoi, j'ai cru que c'était un peu lui qui avait fait son chemin.......J'avais besoin d'occuper ma pensée pour qu'elle ne s'occupe toute seule à des idées dérangeantes qui ne s'en font pas entre elles à s'installer dans ces moments qui essaient encore et encore d'être joyeux.....

Juste pour Noël, il y a eu du bois comme ça là, posé pour me réchauffer, pour nous réchauffer..On ne sait pas comment dire merci...Juste on le dit......

Alors on a vraiment fait semblant de pas faire semblant......Esquissé......Esquissé sur les mots proposés...dessinés.....des rires venus d'avant, une bouillie de petites joies sensées en être.........On a tenté de faire durer....On tente de faire durer.....C'est vivre ou mourir....Le Père Noêl pouvait bien passer.

DSCF6355

DSCF6340

DSCF6341

DSCF6357

 

Posté par Violetteb à 07:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 janvier 2015

En attendant Pâques 2015

C'est peut-être le froid qui m'a réveillée...ou plus sûrement un reste de conscience de mère de famille nombreuse "mais-au-fait-y-vont-déjeuner quoi?"........Après le feu ressuscité, j'ai tourné à peine un litre de pâtes à pancake et ça a suffit pour que l'air de la maison respire une idée de la vie comme ici.......à 10h, y avait plus un chat et ça s'est r'mis à sentir la mort comme le froid....j'ai découpé une courge butternut et bouillote sous les pieds je me suis cachée comme réfugiée dans ma chapelle et dans mon lit...

Le feu s'est un peu épuisé, j'ai entendu le père passer devant mais lui n'a pas entendu le petit cri des dernières braises "mets du bois, mets du bois".....Ma bouillote n'était plus assez chaude..Je suis descendue ressusciter le feu........Je sais pas qui passera , qui voudra de la soupe butternut....

Je suis rentrée hier soir, la maison cherchait encore la chaleur mais la moitié des enfants étaient aux fourneaux......C'était bon, c'était appétissant, j'sais pas pourquoi j'ai fait de la mayonnaise comme si ça suffisait pas........Après je savais que fatigue ou pas je veillerais pour deux plats de gratins de patates et  deux gâteaux au chocolat......La cuisine à ce moment là était enfin réchauffée....

Chez nous on pourrait mourir de froid alors on garde les bouteilles de lait bio pour les remplir d'eau chaude, faut souvent aller les remplir parce que le froid les gagne aussi vite que nous....Puis faut penser au feu dans la cuisine......le ressusciter.........allumer les bougies parce que c'est encore les fêtes tant que les rois mages sont pas passés........Y'a même si on veut la Béfana.....Mais ça c'était avant , y'a plutôt longtemps....Des cailloux pour les enfants sages et des pierres pour les vilains.....ressusciter l'avant.......

Et moi qui traine alors.....traine traine sans mon balai..........des pages de livre....en guettant chaque 17 de chaque heure des fois que l'amoureux ai écrit..pour dire quoi au juste.....

Faire réchauffer la soupe de courge pour le père....pense pas à mettre du bois dans l'fourneau, le père...Lui c'est de faim qu'il pourrait mourir......ça ne ressusciterait pas notre fils...

DSCF6385

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Violetteb à 10:17 - Commentaires [2] - Permalien [#]